La tête dans le sable

Je me rends compte maintenant que j’ai passé la majorité de notre relation à nier l’évidence: mon amoureux était un infidèle notoire. Il m’a démontré à mainte reprise qu’il pouvait mentir sans vergogne et que n’importe quelle poufiasse pouvait s’inviter dans ses bras…dans son pantalon. Et pourtant, j’ai cru qu’il m’aimait, que je devais être plus gentille, plus compréhensive, plus sexuelle, plus tendre… Et pourtant, ça n’a jamais rien changé à son comportement.

Aujourd’hui, plusieurs fois par jour cette négation me prend à la gorge. À l’instant même ou j’écris ces lignes, je suis en train de me bercer d’illusions. Je me demander si tel ou tel comportement ne l’aurais pas éloigner de moi. Et si j’avais été plus gentille? Peut-être que je pourrais lui en parler? Peut-être attend-il des excuses de ma part pour tout les irritants que nous avons vécu au quotidien?

Je dois à chaque fois me secouer et me remettre les idées en place. Faire face à cette terrible réalité : mon mari, mon amoureux, le père de mes enfants ne veut plus être en couple avec moi. Il a rencontré quelqu’un d’autre qui lui a donné envie de mettre une croix sur notre mariage une fois pour toutes. C’est tellement douloureux comme réalité,  je préfère 100 fois me mettre la tête dans le sable et me dire que tout va redevenir normal et que la vie de famille que j’avais imaginé avec lui se réalisera par miracle.

Le déni est une étape tellement douce et illusoire, elle soulage momentanément la douleur omniprésente qui me terrasse.

Be my friend, hold me, warm me. Outch, I have lost my self again and there’s no one else to blame.

Sia

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. S’il n’était pas parti, serais-tu restée avec lui en sachant qu’il t’était infidèle ? Ce que je pourrais comprendre tout à fait.

    J'aime

    1. Miya dit :

      C’est une excellente question. En fait, je l’ai mise à la porte mais c’est ce qu’il voulait puisqu’il m’a rendu la vie tellement difficile que je n’ai pas eu d’autre choix. J’imagine qu’il n’a pas eu le courage de partir de lui-même et m’en a laissé la responsabilité. Je pense que c’est devenu assez sérieux avec elle pour qu’il décide de cesser de faire des efforts pour cacher son infidélité. Ceci dit, je pense que si son attitude avait été différente, je l’aurais pardonné, une fois de plus. Alors, je suis assez reconnaissante que les choses se passent de cette façon même si c’est extrêmement difficile. Il est un infidèle notoire et Dieu seul sait si il ne m’aurait pas ramener des maladies ou pire encore. Donc, je préfère ne plus vivre tout ce stress et aussi m’offrir l’occasion de rencontrer quelqu’un d’autre avec qui je partage des valeurs similaires pour offrir un autre modèle d’homme à mes enfants.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est sûr. On peut pardonner mais il y a des limites. Et même si lorsqu’on le fait on pense aussi aux enfants, à un moment je pense qu’ils ressentent le mal être et la tristesse et que c’est sûrement mieux de couper court.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s